Dulci dignum melodia : un Noël polyphonique du XIIe siècle à St-Martial de Limoges

L'Aquitaine était au moyen-âge une des régions les plus prospères et puissantes du sud de la France. Durant les XIe et XIIe siècles, deux des plus importants mouvements poétiques et musicaux de l'Europe médiévale se développèrent dans ce foisonnant centre de culture. Pendant que les troubadours donnaient à l'Europe un imposant corpus de chansons vernaculaires tout en transmettant aux générations subséquentes de poètes les idéaux de l'amour courtois, les frères et soeurs monastiques de ces mêmes troubadours développaient un nouveau style de composition de musique sacrée: le versus ou verset aquitain. Les quatre manuscrits ayant survécu à l'Abbaye de Saint-Martial de Limoges, le monastère le plus important d'Aquitaine, témoignent de l'extraordinaire mariage de poésie et musique que l'on retrouve dans ce répertoire.

Les versets aquitains, tant monophoniques que polyphoniques, ont été composés de manière expressive et sont très finement ciselés. La polyphonie aquitaine est particulièrement frappante et fréquemment virtuose. Musique très rarement interprétée de nos jours, son importance et son influence sur les développements ultérieurs de la musique occidentale est méconnue.

Les deux thèmes principaux de la poésie en verset étaient alors ceux de la Vierge Marie et de la naissance miraculeuse de son fils Jésus. La fête de Noël était une des grandes occasions de célébration musicale à Saint-Martial de Limoges, et une grande partie du répertoire est consacrée à cette célébration. Plusieurs des textes évoquent le pouvoir de la musique, les instruments qui la servent et tout particulièrement les voix résonnant dans la joie.

Dulci dignum melodia
Laudes attollamus,
Novi festi nova cantu
Festum recolamus!


Cette fête mérite de suaves mélodies ;
Élevons nos louanges
Et célébrons ce jour
Avec le chant de la fête nouvelle!

Retour aux programmes